Nyon retrouve Avusy en demi

Les Nyonnais se qualifient pour les demi-finales de la Coupe de Suisse. Dimanche à Colovray, ils croiseront les champions de Suisse en titre sur leur chemin. Revanche dans l'air.
06 août 2015, 10:06
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6166254.jpg

sports@lacote.ch

Dur, dur. Voilà trois semaines que les Nyonnais n'avaient plus chaussé les crampons. Trois semaines à ressasser la terrible défaite face aux Genevois d'Avusy en finale du championnat (10- 13). Et ce quart de finale de Coupe de Suisse ne couvait pas la tendresse. Zurich à Colovray: autrement dit une cylindrée outre- Sarine toujours ravie d'en découdre.

Et en première mi-temps les Pirates ont séché devant le pack alémanique. Incapables de trouver la faille, ils ont dû attendre un coup de patte de Mercado pour ouvrir la marque. Mais en seconde période, les Vaudois ont haussé le ton et inscrit coup sur coup trois essais de grande classe, avant de voir la rencontre dériver en vendetta. Qualifiés pour les demi-finales (victoire 22-10), ils recevront dimanche après-midi, à la maison, ni plus ni moins que les Genevois d'Avusy, champions de Suisse en titre.

" Les trois semaines qui ont suivi la défaite en finale du championnat n'ont pas été faciles à gérer. Il a fallu remobiliser les troupes, retrouver de l'envie et combler les multiples absences , commentait John Etheridge, coach du Rugby Club de Nyon. Les Zurichois ne sont jamais faciles à prendre. Ils sont puissants, ils jouent bien devant et ils imposent leur rythme. Mais nous avons su augmenter la cadence en début de deuxième mi-temps, ça leur a été fatal ."

 

Bal ouvert après la pause

 

Les premières quarante minutes ne départageaient en rien les deux formations. Les Nyonnais dominaient largement les touches, mais marquaient le pas en mêlée, tout comme dans le jeu au sol. Les Alémaniques, agressifs dans les déblayages, récupéraient bon nombre de ballons sans jamais savoir quoi en faire. Après la pause pourtant la donne changeait. Les Vaudois s'accordaient vingt minutes de feu. Gasmi ouvrait le bal. Sur ses jambes d'acier, indétrônable, il transperçait la défense zuri choise et envoyait l'excellent Mercado, demi d'ouverture argentin, aplatir entre les poteaux (42 e ). Trois minutes plus tard, Gasmi, encore lui, transmettait à Bordes, qui propulsait Raufaste le long de la ligne de touche planter le deuxième essai.

Les Zurichois attendaient une accalmie. Mais à la 60 e , Raufaste récupérait une magnifique passe de Seale et filait crucifier les espoirs alémaniques. Orgueilleux, les visiteurs réagissaient cinq minutes plus tard. Ils construisaient une cocotte bélier et, comme de coutume, passaient en force. Côté rugby, la partie s'arrêtait là. Un mauvais geste zurichois mettait le feu aux poudres. Les Nyonnais y allaient de leur tribunal. Garnier piétinait, Seale ferraillait, Lignières corri geait. Les deux premiers voyaient rouge, le dernier - par chance - jaune. Les Nyonnais et leur justice expéditive finissaient ainsi la rencontre à 12.