Planche à voile: la West Wind Cup a atteint ses objectifs

La saison inaugurale du championnat romand de planche à voile s’est conclue sur un bilan positif. Le Saint-Preyard Jean-Marc Perregaux, co-créateur de la compétition, à l'interview
13 oct. 2016, 14:31
/ Màj. le 13 oct. 2016 à 14:36
Le succès rencontré par la première West Wind Cup devrait inciter Jean-Marc Perregaux et ses co-organisateurs à poursuivre l’aventure l’an prochain.

Organisée pour la première fois cette année, la West Wind Cup, véritable championnat romand de planche à voile, est née de l’initiative de trois passionnés, l’Yverdonnois Dwayne Toyloy, Dle Grandsonnois Didier Favre et le Saint-Preyard Jean-Marc Perregaux. Le «local de l’étape» est revenu pour nous sur une saison inaugruale riche en satisfaction.

Jean-Marc Perregaux, quel bilan tirez-vous de cette première édition?
Ça a été un énorme succès en début de saison, puisque sur les trois dates de printemps – à Yvonand, Gruyère et Saint-Prex – on a pu valider les manches. On a volontairement fait une pause estivale car les gens sont en vacances et il y a un peu moins de vent pour la pratique de la planche à voile. Ensuite, l’été s’est un peu prolongé  et les deux dernières étapes ont malheureusement dû être annulées par manque de vent et un peu trop de chaleur. Le classement s’est donc fait à l’issue des trois premières étapes avec, du coup, une finale à Saint-Prex au début de l’été. Mais dans l’ensemble on peut dire qu’on a été comblé. Il y a d’autres organisations qui ont attendu des années avant de pouvoir valider quelque chose.

Retrouvez la suite de cet entretien dans nos éditions payantes de ce vendredi 14 octobre.

par Arnaud David