Réservé aux abonnés

Rachel Moret: «L’avantage, c’est que j’ai du temps pour cuisiner»

Après l’annonce du report des Jeux olympiques de Tokyo, les athlètes de la région doivent revoir leurs plans. Durant un mois, «La Côte» part à la rencontre des treize sportifs du cru, qui rêvaient de prendre part à ces JO. Episode 3: la pongiste de Préverenges, Rachel Moret.
01 avr. 2020, 11:00 / Màj. le 01 avr. 2020 à 16:48
Contrairement à d'autres, Rachel Moret a la chance de pouvoir encore pratiquer son sport.

Rachel Moret, comment avez-vous vécu l’annonce du report des Jeux?

Même si je m’y attendais un peu, lire la nouvelle a quand même été un petit choc parce que ça fait des mois, voire des années, qu’on s’entraîne pour ça. Et à deux semaines des qualifications européennes, tout s’arrête. Désormais, il reste plein de questions en suspens et on attend les décisions de la fédération internationale. Pour la vingtaine de places restantes pour Tokyo, ils doivent n...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an