Après la mort d'Estelle Balet, le Freeride World Tour à nouveau endeuillé par le décès de la Suédoise Rapaport

Quelques mois seulement après le décès de la Valaisanne Estelle Balet, le Freeride World Tour a perdu une autre championne, la skieuse Suédoise Matilda Rapaport, deuxième de l'édition 2016, elle aussi emportée par une avalanche lors d'un tournage. C'était jeudi dernier, au Chili.
18 juil. 2016, 17:37
/ Màj. le 18 juil. 2016 à 17:40
Matilda Rapaport était âgée de 30 ans. Elle avait terminé au deuxième rang du classement général de l'édition 2016 du Freeride World Tour.

La championne de ski freeride Matilda Rapaport (30 ans), est décédée après avoir été emportée par une avalanche lors d'un tournage publicitaire au Chili, a annoncé lundi la Fédération suédoise de ski. La Suédoise a été prise dans une coulée de neige jeudi 14 juillet dans la station de Farellones, à l'est de la capitale Santiago du Chili.

"Matilda est restée sous la neige un long moment, est tombée dans le coma et est décédée des suites de complications consécutives au manque d'oxygène", a indiqué la fédération suédoise dans un communiqué. Son mari, le skieur alpin suédois Mattias Hargin, se trouvait à son chevet, a précisé la fédération. "C'est un terrible accident, très difficile à accepter. Nos pensées vont aux proches de Matilda", a réagi le directeur des équipes alpines de la fédération, Tommy Eliasson Winter.

 

Née à Stockholm, Matilda Rapaport qui avait fini au pied du podium du Freeride World Tour (FWT) 2016, résidait dans la station obwaldienne d'Engelberg.

Le FWT avait déjà été endeuillé en avril par le décès à 21 ans de la Valaisanne Estelle Balet, championne du monde de snowboard freeride, emportée par une avalanche à l'occasion d'un tournage à Orsières en Valais. En 2014, le Canadien Jean-Philippe Auclair, star de la discipline et fondateur de la marque de skis Armada, était décédé à 37 ans, dans une avalanche dans les Andes chiliennes, lui aussi lors d'un tournage, en compagnie du Suédois Andreas Fransson.