Ski alpin: Daniel Yule craque en deuxième manche et finit 19e, Luca Aerni 8e

Septième de la première manche du slalom de Levi, le Valaisan Daniel Yule craque sur le deuxième parcours et termine à un décevant 19e rang final. Les techniciens suisses ont tout de même réalisé une belle performance d'ensemble avec 6 garçons dans les 30. Meilleur Suisse, Luca Aerni, un autre Valaisan, auteur d'une très belle deuxième manche, termine 8e. L'Autrichien Marcel Hirscher survole la compétition.
13 nov. 2016, 13:26
/ Màj. le 13 nov. 2016 à 14:08
Daniel Yule était au contact des meilleurs au terme du premier parcours.

Luca Aerni a été le meilleur représentant suisse dimanche à Levi pour le premier slalom de la saison. Le Valaisan s'est classé 8e d'une course survolée par l'inévitable Marcel Hirscher.

Auteur d'une première manche correcte (14e), Luca Aerni est monté en puissance sur le second tracé, dont il a signé le 6e chrono. Ce top 10 a le mérite de bien lancer la saison du skieur de Crans-Montana, un coureur pétri de talent mais qui, par le passé, a eu parfois du mal à canaliser sa fougue.

A l'inverse de son coéquipier, Daniel Yule a flanché en seconde manche. Encore en lice pour le podium à l'issue de la manche matinale (7e à deux dixièmes du top 3), le Valaisan est passé à travers l'après-midi, reculant au 19e rang final.

A l'instar de leurs homologues féminines, brillantes samedi sur cette même piste finlandaise, les Suisses ont réussi un joli résultat d'ensemble pour ce premier slalom de l'hiver. Outre Luca Aerni et Daniel Yule, le clan helvétique a placé quatre autres coureurs dans les points: Marc Gini (16e), Ramon Zenhäusern (22e), Reto Schmidiger (26e) et le néophyte Sandro Simonet (27e).

Parmi les trois seuls Suisses privés de seconde manche, le Neuchâtelo-Valaissan Loïc Meillard a dû se contenter de la 37e place, au lendemain de l'exploit de sa petite soeur Mélanie (6e). Quant au Vaudois Marc Rochat, il a été éliminé sur ce premier tracé.

Tout devant, Marcel Hirscher a fait un festival en l'absence de son grand rival de l'hiver dernier, Henrik Kristoffersen, en conflit avec la Fédération norvégienne à propos d'un sponsor. L'Autrichien a réussi le meilleur temps des deux manches pour larguer à 1''30 son compatriote et dauphin Michael Matt, le petit frère de Mario. Le podium a été complété par le vétéran italien Manfred Mölgg.

En triomphant à Levi, Marcel Hirscher a atteint le cap des 40 victoires en Coupe du monde. Il a ainsi rejoint Pirmin Zurbriggen au 5e rang des coureurs les plus prolifiques de l'histoire.

par Olivier Hugon