Ski alpin: Lara Gut 2e derrière Ilka Stuhec à Lake Louise

La Tessinoise Lara Gut a pris la deuxième place de la descente féminine de Lake Louise (CAN). De son côté, la Schwytzoise Corinne Suter a terminé au quatrième rang.
03 déc. 2016, 21:25
/ Màj. le 03 déc. 2016 à 21:54
Malgré ce premier podium, la skieuse de Comano peut nourrir des regrets.

Lara Gut a frôlé la victoire samedi soir en descente à Lake Louise (CAN). La Tessinoise s'est classée au 2e rang, à seulement 11 centièmes de l'étonnante Ilka Stuhec, qui a confirmé sa victoire de la veille.

Lara Gut n'était encore jamais montée sur le podium en descente au Canada, sur la piste du calendrier qui correspond le moins à ses qualités. Elle avait échoué au pied de la "boîte" vendredi (4e), avant d'y monter enfin samedi, à sa quinzième tentative dans l'Alberta.

Malgré ce premier podium, la skieuse de Comano peut nourrir des regrets. Sans quelques erreurs de trajectoire, notamment à l'entrée du passage clef du "Fall Away", elle avait largement les moyens de s'imposer. Et d'autant plus avec un écart si faible sur la gagnante du jour.

Cette victoire, Lara Gut aura une troisième occasion de la décrocher dimanche à Lake Louise, en super-G cette fois-ci. Une discipline qui, contrairement à la descente, lui a souvent souri sur la piste canadienne, avec deux victoires jusqu'ici, en 2013 et 2014.

Tout devant, Ilka Stuhec a montré que son succès de la veille ne venait pas uniquement d'un coup de chance. La Slovène avait en effet profité vendredi de l'arrivée d'un vent favorable pour s'offrir, à la surprise générale, sa première victoire en Coupe du monde.

Samedi encore, la skieuse de Maribor a parfaitement maîtrisé son sujet, tout en étant aidée par le sort. Elle est partie au bon moment avec son dossard n° 4, soit avant que les conditions (visibilité, vent) ne se dégradent.

Lara Gut (dossard n° 9) s'est également élancée juste à temps, tout comme la Hongroise Edit Miklos (3e avec le n° 1) mais aussi la Schwytzoise Corinne Suter (4e avec le n° 3).

Fabienne Suter, elle, n'a pas été quittée par la guigne. Pénalisée par un ski cassé vendredi (44e place), la skieuse de Sattel est tombée samedi. La n° 2 mondiale de la descente de l'hiver dernier s'est relevée apparemment sans blessure, mais sa confiance sera loin d'être optimale pour le super-G de dimanche.