Ski alpin: Marcel Hirscher gagne avec brio à Levi

L'Autrichien Marcel Hirscher a remporté dimanche le slalom à Levi en Finlande. Les Suisses ont déçu même si les attentes étaient modérées avant cette course.
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Marcel Hirscher of Austria competes during the first run of an alpine ski, men's World Cup slalom, in Levi, Finland, Sunday, Nov. 17, 2013. (AP Photo/Shin Tanaka)

Il faudra être très fort cette saison pour battre Marcel Hirscher en slalom. L'Autrichien en a apporté la confirmation en s'imposant haut la main à Levi (Fin).

Déjà quasiment imbattable l'hiver dernier dans la discipline - dix podiums en autant de courses, globe de la spécialité, médaille d'or aux Mondiaux -, le phénomène de Salzbourg semble avoir encore progressé durant la pause estivale. La preuve, il avait toujours affirmé que la piste de Levi ne lui convenait pas, car trop plate à son goût.

Mais cette fois-ci, la colline lapone n'a pas résisté à sa maestria. Meilleur temps des deux manches, il a devancé son dauphin et compatriote Mario Matt de 62 centièmes, tandis que la troisième place est revenue au grand espoir norvégien Henrik Kristoffersen, 19 ans et pour la première fois sur un podium en Coupe du monde. Quant à son habituel challenger allemand Felix Neureuther, il a chuté sur le second tracé alors qu'il pointait au deuxième rang le matin.

On notera aussi que la première victoire de Marcel Hirscher à Levi a coïncidé avec le 100e succès pour l'équipe masculine d'Autriche en slalom dans l'histoire de la Coupe du monde. Un total qui devrait rapidement gonfler grâce à ce même Hirscher qui, à 24 ans, n'a pas fini d'écrire l'histoire du ski alpin.

Les Suisses déçoivent

Pour les Suisses, ce premier slalom de la saison n'a duré qu'une seule manche, aucun des sept représentants helvétiques n'ayant réussi à franchir le "cut" sur le premier tracé. Autant dire que les hommes entraînés par Steve Locher ont déçu, même si les attentes étaient modérées avant cette course.

Le moins distancé d'entre eux, Markus Vogel, s'est classé au 34e rang, tandis Justin Murisier, Luca Aerni, Ramon Zenhäusern, Daniel Yule, Reto Schmidiger et Marc Gini ont échoué plus largement. Ces coureurs ont dû certes composer avec des dossards élevés, mais cela ne doit pas constituer une excuse. Plusieurs skieurs d'autres nations sont, eux, parvenus à intégrer le top 30 en s'élançant depuis derrière.

Reste à espérer pour les Suisses que cette course de Levi ne soit rien d'autre qu'un faux départ. Pour être fixé, il faudra attendre le prochain slalom, le 15 décembre à Val d'Isère (Fr), où cette nouvelle génération de slalomeurs helvétiques devra absolument se montrer plus conquérante qu'en Finlande.