Ski de fond: Dario Cologna n'a pas encore trouvé le rythme en sprint

Après sa très belle et rassurante 3e place samedi, sur 15 km, à Davos, le Grison Dario Cologna a dû déchanter dimanche, sur le sprint. Il a été éliminé dès le prologue. Le Vaudois Jovian Hediger, 53e, lui aussi largué.
07 août 2015, 14:33
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Dario Cologna, à l'aise sur 15 km, n'a pas encore trouvé le rythme en sprint.

Dario Cologna s'est fait éliminer dès le prologue lors du sprint en skating de Davos. Les Suisses ont placé cinq hommes dans les points mais aucun dans le top 10. L'équipe de Norvège, avec un quintuplé chez les dames et un triplé chez les hommes, a exercé une domination insolente.

La déception restait toute relative chez Cologna: "Je ne suis pas encore bon cet hiver en sprint. Il me manque encore un petit quelque chose dans cette discipline. Elle est plus difficile à entraîner après mon opération à un pied (en mars dernier). J'ai besoin de plus de temps et je savais que ce serait difficile. Mais j'attendais davantage, j'espérais au moins un top 30." L'aîné des Cologna avait déjà été sorti à l'issue du prologue lors des deux premiers sprints de la saison.

Même si l'exploit a manqué, les sprinters suisses n'ont pas à rougir. Jöri Kindschi 6e de sa demi-finale après avoir été repêché au temps à l'issue des quarts, fut le plus vaillant d'entre eux. Il a chuté dans le dernier virage, sans quoi un top 10 était possible. Le fait que cinq Helvètes (Kindschi, Roman Furger, Roman Schaad, Gianluca Cologna et Erwan Kaser) aient franchi le cap du prologue est un signe d'espoir.

Les deux Romands de l'équipe ont connu des fortunes diverses. Erwan Käser (22 ans) a marqué ses premiers points en Coupe du monde. L'athlète du Ski-Club de Bex avait réussi le 23e temps du prologue. Il a ensuite été distancé dans son quart de finale. Pour Jovian Hediger (53e), c'est la soupe à la grimace: "J'attends de me rassurer, j'espère le week-end prochain (à Davos à nouveau). Car là, ça devient un peu compliqué. J'étais 'cuit' dans la dernière bosse."

Les Norvégiens ont signé le triplé, dans le sillage de Finn Haagen Krogh. Chez les dames, la domination des "rouge" fut plus nette encore, avec un quintuplé emmené par Ingvild Flugstad Oestberg, qui remporte son premier succès en Coupe du monde, hormis une victoire d'étape à Lenzerheide sur le Tour de ski. La Davosienne Laurien van der Graaff a échoué au 39e rang.