Coupe Davis: et de deux points pour la Suisse!

Une victoire de plus et la Suisse rentre de Lille avec son premier Saladier d'Argent !
07 août 2015, 14:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Roger Federer et Stanislas Wawrinka ont offert leur deuxième point à la Suisse.

Roger Federer/Stan Wawrinka se sont imposés 6-3 7-5 6-4 en 2h10' face à la paire française Julien Benneteau/Richard Gasquet sur la terre battue du Stade Pierre-Mauroy dans la deuxième journée de la finale de la Coupe Davis. La formation du capitaine Severin Lüthi mène donc 2-1 avant les deux derniers simples.

Battu lors de ses quatre derniers matches disputés en Coupe Davis, le duo "Fedrinka" a su choisir son moment pour retrouver - enfin - le niveau de jeu et les automatismes qui lui avaient permis de conquérir le titre olympique en 2008. Les deux compères n'avaient d'ailleurs sans doute pas joué aussi bien côte à côte depuis la finale des JO de Pékin, remportée face aux Suédois Simon Aspelin/Thomas Johansson.

Roger Federer ne mentait pas lorsqu'il affirmait que la prestation livrée la veille par Stan Wawrinka en simple lui avait fait le plus grand bien sur le plan mental. Souvent contraint dans le passé de "surjouer" en raison des hésitations du Vaudois, le Bâlois a qui plus est rapidement compris que son "pote" était dans un grand jour samedi. Les deux hommes ont témoigné d'un relâchement et d'une solidité impressionnants.

La paire helvétique n'a, ainsi, pas concédé le moindre jeu de service, effaçant les cinq balles de break que le duo français se procurait dans un deuxième set capital. Federer/Wawrinka réussissaient quant à eux trois breaks, deux sur le service de Julien Benneteau et un sur celui de Richard Gasquet. Ce dernier fut cependant bien le maillon faible de la formation tricolore. Il fut incapable de remporter le moindre point important, se montrant particulièrement peu inspiré en retour.

La France se retrouve donc dos au mur. Seules six équipes sont parvenues à remporter une Coupe Davis après s'être retrouvées menées 1-2 à l'issue du double. La France y est parvenue une fois, en... 1927 aux Etats-Unis. Mais elle est surtout la victime des deux derniers "comebacks" du genre: elle avait mené 2-1 dans ses deux dernières finales, perdues 3-2 en 2002 à Paris-Bercy face à la Russie et en 2010 en Serbie.

Le capitaine tricolore Arnaud Clément aura fort à faire jusqu'à dimanche. Annoncé partant pour ce double samedi matin, Jo-Wilfried Tsonga n'a finalement pas été retenu. Or, c'est le finaliste de l'Open d'Australie 2008 qui est supposé défier Roger Federer dimanche dès 13h. Un Roger Federer de plus en plus affûté sur cette terre battue lilloise...

Et si Jo-Wilfried Tsonga n'était pas en mesure de défendre ses chances, Arnaud Clément devrait aligner soit Julien Benneteau, dont la terre battue n'est pas vraiment la meilleure surface, soit Richard Gasquet, qui fut fantomatique samedi... Et Stan Wawrinka partirait favori face à Gaël Monfils dans un cinquième match décisif. Tous les voyants sont bien au vert pour l'équipe de Suisse.

 

La vidéo de la balle de match:

L'équipe se congratule après le match: 

La réaction des supporters suisses