Dubaï: Roger Federer passe mais se fait surprendre

Roger Federer a passé son premier obstacle du tournoi de Dubaï. Il a battu l'invité tunisien Malek Jaziri 5-7 6-0 6-2 en concédant un set au 128e joueur mondial.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Roger Federer s'est fait un peu peur dans ce premier tour.

Roger Federer (ATP 2) a entamé victorieusement la défense de son titre à Dubaï. Décevant quart de finaliste à Rotterdam deux semaines plus tôt, le Bâlois ne s'est cependant pas pleinement rassuré lundi. Il a lâché une manche au 1er tour du tournoi émirati face au 128e joueur mondial, l'invité tunisien Malek Jaziri, battu 5-7 6-0 6-2.

Certes, Roger Federer ne s'est jamais retrouvé en danger face au vainqueur du Challenger de Genève 2011. Le Bâlois a péché par suffisance dans le premier set, se montrant incapable de convertir l'une des trois balles de break qu'il se procurait. Malek Jaziri, qui n'a pourtant passé que 38 % de premières balles de service dans cette manche, faisait dans le même temps preuve d'une efficacité remarquable: il signait le break sur sa première opportunité, à 5-5, alors qu'il n'avait marqué que 4 points dans ses quatre premiers jeux de relance...

Une belle réaction

Vexé par l'issue inattendue de cette manche, Roger Federer ne tardait pas à réagir. Il ne mettait que 22' pour empocher le second set, dans lequel il ne perdait que 12 points. Le quintuple vainqueur du tournoi émirati devait à nouveau s'employer à l'entame de la manche décisive, effaçant une balle de break dans le troisième jeu. Il serrait alors sa garde, forçant la décision en s'adjugeant les quatre derniers jeux. L'homme aux 17 titres du Grand Chelem ne mettait finalement que 90' pour passer l'épaule, dont 48' pour les deux derniers sets.

Roger Federer ne devrait guère trembler au 2e tour, où il se mesurera à un Catalan. Tant Marcel Granollers (ATP 34) - qu'il avait dominé 6-3 6-4 au 2e tour à... Dubaï en 2011 lors de leur unique face-à-face - qu'Albert Montañes (ATP 89) - face à qui il s'est imposé à trois reprises en quatre duels - connaissent un début de saison bien délicat: tous deux n'ont remporté que quatre matches en quatre tournois disputés jusqu'ici. Les deux Espagnols s'affronteront mardi.

Federer affiche ses ambitions

Roger Federer avait par ailleurs affirmé dimanche qu'il se sentait capable de retrouver une nouvelle fois la place de no 1 mondial. "C'est un objectif réaliste si je parviens à évoluer à un haut niveau. J'aurai même besoin de jouer à un très haut niveau. J'en suis capable. Mais mes adversaires me le permettront-ils ?", s'était-il demandé à la veille de son entrée en lice.

"Mon but premier est de tout faire pour être parfaitement préparé pour chacun des tournois que je dispute. J'ai bon espoir de pouvoir jouer un maximum de matches, mais je pourrais modifier mon calendrier si ce n'était pas le cas", a poursuivi l'homme au 17 titres du Grand Chelem, qui a répété qu'il croyait fortement en ses chances d'augmenter ce total record. "Si tu aimes ce jeu comme je l'aime, tu ne te réveilles pas le matin en te demandant si tu es d'humeur à t'entraîner ou à disputer un match. Je suis toujours excité et motivé à l'idée de pratique ce sport", a-t-il conclu.