Hopman Cup: Roger Federer et Belinda Bencic remportent le double et restent en lice pour la victoire finale

Belinda Bencic a effacé la contre-performance de Roger Federer en battant Andrea Petkovic (6-3 6-4). Puis, le double suisse s'est imposé contre la paire allemande (4-1 4-2). De quoi toujours rêver à une victoire de la Suisse à la Hopman Cup de tennis.
04 janv. 2017, 18:20
/ Màj. le 04 janv. 2017 à 18:22
Belinda Bencic et Roger Federer peuvent sourire, une victoire finale est toujours possible.

La "super Nati" de la Hopman Cup est toujours en course pour la victoire. Une remarquable Belinda Bencic a su effacer le faux pas de Roger Federer contre l'Allemagne. Victorieux 2-1 des Allemands, les Suisses affronteront vendredi la France avec comme enjeu une place en finale contre les Etats-Unis le lendemain.

Après la défaite 7-6 6-7 7-6 de Roger Federer devant Alexander Zverev, ce teenager parti pour faire des ravages en 2017, Belinda Bencic a parfaitement livré la marchandise. Elle a apporté le point de l'égalisation à la faveur de son succès 6-2 6-4 devant Andrea Petkovic avant de livrer une grande performance dans un double mixte remporté 4-1 4-2. Elle l'avoue sans détour: jouer aux côtés de Roger Federer la transcende.

Federer pas encore au sommet

Pour Roger Federer justement, la journée fut loin d'être aussi radieuse. Avec un constat sans appel: la route qui doit le ramener vers les sommets est encore longue. Le match contre Alexander Zverev a démontré que le Bâlois n'était pas encore en mesure d'enchaîner. Il avait laissé la même impression au printemps dernier à Monte-Carlo, son tournoi de rentrée, où son troisième match contre Jo-Wilfried Tsonga avait été celui de trop.

Face au teenager allemand, le Bâlois s'est mis tout seul dans la panade. Il a concédé son unique break de la partie alors qu'il servait à 5-3 pour le gain de la première manche. Il s'est rendu ensuite coupable de deux doubles fautes dans le tie-break de ce premier set maudit. Ensuite, ce fut une longue bataille pour, tout d'abord, revenir à une manche partout et, au final, pour tenter de gagner. Seulement, son manque d'inspiration à la relance dans la seconde partie du match a pesé. Roger Federer ne s'est, ainsi, pas procuré une seule balle de break lors des onze derniers jeux de service de l'Allemand.