Réservé aux abonnés

Le soleil se lève à nouveau sur Gstaad et le Suisse Open

Débuté hier, le tournoi de l'Oberland bernois possède un patron motivé en la personne de Jean-François Collet.
06 août 2015, 10:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6224188.jpg

Il a repris un tournoi en ruine. En 2006, l'ardoise laissée par son prédécesseur se chiffrait à 4 millions de francs. Six ans plus tard, Jean-François Collet est un directeur heureux. Le soleil, affirme-t-il, se lève à nouveau sur Gstaad.

" Le tournoi grandit chaque année , explique le responsable de Grand Chelem, la société qui gère le Suisse Open dont les propriétaires sont Swiss Tennis et la commune de Gstaad. Le feedback est positif. Notre contrat court jusqu'en 2016. J'espère qu'il sera prolongé. Ne pas le faire serait du gâchis! "

Avec son budget de 7 millions de francs, Gstaad navigu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois