Rafael Nadal retrouve le chemin de la finale à Monte-Carlo

L'Espagnol Rafael Nadal a gagné sa place en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo (MCO) en battant l'Ecossais Andy Murray en trois sets à l'issue d'une rencontre magnifique. Le Français Gaël Monfils est l'autre finaliste.
16 avr. 2016, 19:49
/ Màj. le 16 avr. 2016 à 19:57
Le Majorquin a réussi quelques coups spectaculaires face à Murray.

Rafael Nadal s'est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Monte-Carlo (MCO) trois ans après sa dernière apparition. Il a battu Andy Murray en trois sets 2-6 6-4 6-2 dans un superbe match.

L'Espagnol, tête de série numéro 5, affrontera Gaël Monfils (n° 13), très impressionnant face à Jo-Wilfried Tsonga (n° 8), le tombeur vendredi de Roger Federer. Le Majorquin visera un neuvième titre en Principauté. Il s'était imposé huit fois de suite de 2005 à 2012. Il avait perdu en finale en 2013 contre Novak Djokovic.

Ce sera sa première finale de Masters 1000 depuis le tournoi de Madrid 2015. Il s'était alors incliné devant Andy Murray, pour la première et seule fois de sa carrière sur terre battue contre l'Écossais. Nadal avait gagné son dernier titre dans la catégorie la plus prestigieuse de l'ATP après les Grands Chelems, à Madrid également, l'année précédente.

La demi-finale, de haute intensité, a confirmé le regain de forme du Majorquin. Il a d'abord commencé à commettre beaucoup d'erreurs alors que Murray, 2e mondial, était bien installé en fond de court. Mais à partir de la deuxième manche, le public du court Rainier III, qui l'a beaucoup soutenu, a retrouvé l'ex-roi de la terre battue proche de son meilleur niveau. Grâce à des coups plus profonds, il a repoussé Murray loin de sa ligne. Il a aussi réussi quelques coups spectaculaires, amorties ou passings, comme au temps de sa domination.

"Ça a été très compliqué. J'ai beaucoup lutté. C'est un des courts les plus importants de ma carrière", a dit Nadal, qui disputera à 29 ans sa 100e finale sur le circuit (67 gagnées).

Une centième dans laquelle il fera figure de favori puisqu'il mène 11-2 contre Monfils, ses deux défaites ayant été concédées sur dur. Mais le Français a fait très fort contre son compatriote pour devenir le premier Tricolore en finale depuis la victoire de Cédric Pioline en 2000. Ainsi que le premier finaliste non-membre du top 10 sous le Rocher depuis 2005 et un certain Rafael Nadal.

A 29 ans, Monfils disputera sa troisième finale en Masters 1000 après les deux perdues à Paris-Bercy en 2009 et 2010. La demi-finale française a été extrêmement décevante, surtout à cause de la performance de Tsonga, qui n'est jamais entré dans le match.

Le Manceau a commis pas moins de 37 fautes directes. Dans la première manche, il a perdu son service quatre fois sur quatre. Monfils a fait le travail en tenant l'échange sans prendre de risques superflus. Le Parisien, qui n'a pas perdu un set depuis le début du tournoi, a confirmé son statut de meilleur joueur français de l'année.