Swiss Indoors de Bâle: Kei Nishikori bat l'Italien Lorenzi et se hisse en quarts de finale

La tête de série numéro 2 des Swiss Indoors de Bâle, Kei Nishikori, numéro 4 mondial, tient son rang. Le Japonais a éliminé l'Italien Paolo Lorenzi, matricule 38 à l'ATP, en deux sets. Il est qualifié pour les quarts de finale. Richard Gasquet a, de son côté, été contraint à l'abandon, laissant le champ libre à Wawrinka.
26 oct. 2016, 20:45
/ Màj. le 26 oct. 2016 à 20:46
Kei Nishikori a été accroché dans le premier set par Lorenzi.

Alors que son adversaire potentiel de vendredi Juan Martin del Potro n'avait pas encore donné un seul coup de raquette, Kei Nishikori était déjà en quart de finale à Bâle. Le Japonais tient son rang.

No 5 mondial, Kei Nishikori s'est imposé 7-6 (7/3) 6-2 devant Paolo Lorenzi (ATP 38) pour répondre présent au rendez-vous des quarts de finale. A cette heure-là, trois adversaires potentiels pouvaient se présenter sur sa route vendredi: David Goffin (no 5), Del Potro et le qualifié Robin Haase (ATP 64). Pour la beauté du spectacle, un duel entre le Japonais et Del Potro donnerait du relief à cette édition 2016 des Swiss Indoors "orpheline", faut-il le rappeler, de Roger Federer et de Rafael Nadal.

Intervenu plus tôt dans la journée, l'abandon de Richard Gasquet (no 7), qui était blessé au dos, face à l'Argentin Guido Pella (ATP 59), n'a rien eu d'une surprise. Titré dimanche à Anvers, le "Mousquetaire" ne possède pas comme qualité première la faculté de vraiment enchaîner. Gasquet out, la route de Stan Wawrinka vers les demi-finales se dégage quelque peu même s'il serait absurde de parler de boulevard pour un joueur qui a attendu près de cinq ans pour regagner enfin un match à la Halle Saint-Jacques. Et un match que Marco Chiudinelli ne fut pas loin d'enlever mardi soir.

Pour se hisser une troisième fois dans le dernier carré des Swiss Indoors, le Champion de l'US Open connaît la marche à suivre: battre deux gauchers: l'Américain Donald Young (ATP), qu'il affrontera jeudi à partir de 19h00, puis vendredi le vainqueur du match qui doit opposer Pella au qualifié Mischa Zverev (ATP 72). Sur le papier, Stan Wawrinka n'a pas vraiment le droit à l'erreur.