Swiss Indoors: "Le pire des tirages" pour Stan Wawrinka

Stanislas Wawrinka affrontera Ivo Karlovic au premier tour des Swiss Indoors. "Le pire des tirages" selon le joueur vaudois. "Non seulement pour moi, mais pour tous les autres aussi", précise-t-il.
26 oct. 2015, 14:22
/ Màj. le 26 oct. 2015 à 14:25
Avec un tel premier tour devant lui, Stan Wawrinka ne peut pas vraiment nourrir de véritables objectifs pour sa douzième participation aux Swiss Indoors.

Il l'avoue sans détour. Affronter Ivo Karlovic au premier tour d'un tournoi indoor est bien "le pire des tirages". "Non seulement pour moi, mais pour tous les autres aussi", précise Stan Wawrinka.

Le Vaudois se retrouvera devant son Everest mercredi en fin d'après-midi face à un homme qui, à 36 ans passés, vit sans doute sa plus belle année sur le Circuit pour occuper aujourd'hui le 23e rang de l'ATP. "Il a progressé sur le plan physique, explique Stan Wawrinka. Il est plus explosif. Il est plus rapide aussi. Par ailleurs, il est davantage en confiance à l'échange. Il est plus sûr dans ses choix. Il construit vraiment ses points désormais. J'ai vu son match contre Nadal à Shanghaï. Il avait été très bon." Très bon mais battu toutefois 7-6 5-7 7-6.

10'335 aces

Même si Stan Wawrinka a raison de souligner ses progrès en fond de court, Ivo Karlovic demeure un serveur extraordinaire. Le Croate possède bien avec sa première balle l'arme absolue. Avant la rencontre de mercredi, Ivo Karlovic a, ainsi, réussi depuis le début de sa carrière 10'335 aces, 1321 cette année. Il est devenu il y a trois semaines à Pékin lors d'une rencontre perdue contre l'Urugayen Pablo Cuevas l'homme qui a frappé le plus d'aces sur le Circuit en battant le record de Goran Ivanisevic. Le champion de Wimbledon 2011 avait fixé la barre à 10'237 aces.

Cet été au Masters 1000 de Cincinnati, Stan Wawrinka avait vu passer 35 aces sous son nez, mais il avait su témoigner d'une extrême maîtrise nerveuse pour s'imposer 6-7 7-6 7-6 et pour cueillir une cinquième victoire en six rencontres devant l'as des aces. A Bâle où il reste sur trois défaites de rang, il devra afficher la même résolution que dans l'Ohio pour gagner à nouveau. "Jouer en Suisse représente toujours un véritable défi pour moi, avoue-t-il. J'ai prouvé par le passé que je pouvais obtenir des résultats à Bâle. Je me souviens avoir battu David Nalbandian (ndlr: en 2007) et avoir disputé deux demi-finales (ndlr: 2006 et 2011).

Une autre barrière est tombée

Avec un tel premier tour devant lui, Stan Wawrinka ne peut pas vraiment nourrir de véritables objectifs pour sa douzième participation aux Swiss Indoors. "J'aimerais bien me lancer dans le tournoi pour aller le plus loin possible", glisse-t-il. Si ce premier tour lui sourit, le champion de Roland-Garros deviendra alors un candidat légitime au titre. On le sait, il a franchi une autre barrière importante cette année avec la conquête à Rotterdam du premier titre indoor de sa carrière. Longtemps, on a cru que le tennis du Vaudois n'était pas compatible avec le jeu en salle. Aux Pays-Bas mais également trois mois plus tôt au Masters de Londres lors de cette demi-finale homérique contre Roger Federer, Stan Wawrinka a donné tort aux sceptiques.