Tour de France en Suisse: retour sur une longue histoire

Alors que le Tour de France s'apprête à débarquer en Suisse à Berne et en Valais, c'est l'occasion de revenir sur la longue histoire du Tour sur sol suisse débutée en 1913 à Genève.
15 juil. 2016, 10:21
/ Màj. le 15 juil. 2016 à 10:37
L'étape d'arrivée du Tour de France 2016 se déroulera à Finhaut-Emosson le 20 juillet prochain.

La Tour de France débarque lundi pour trois journées en Suisse à Berne (17e étape + jour de repos) et Finhaut-Emosson (18e étape). De quoi écrire un nouveau chapitre dans la riche histoire de la Grande Boucle sur sol helvétique.

Cette histoire commence en 1913 lorsque le Tour de France, qui fête alors son 10e anniversaire, fait halte à Genève. Cette première étape bouclée en Suisse part de Grenoble, gravit notamment le Galibier et, après 325 km, voit le Belge Marcel Buysse s'imposer en solitaire.

Genève revient ensuite régulièrement au programme jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, et il faut attendre la fin des hostilités pour que le Tour s'aventure davantage sur sol suisse. C'est le cas dès 1948 avec une étape à Lausanne, remportée par Gino Bartali, l'une des légendes du cyclisme italien.

Au fil des arrivées en Suisse, d'autres grands noms du vélo s'illustrent en territoire confédéré. A commencer par Hugo Koblet. Le Zurichois gagne un long contre-la-montre de 98 km entre Aix-les-Bains et Genève en 1951, une édition durant laquelle il rafle cinq étapes, s'adjuge le classement général et hérite de son surnom du "Pédaleur de charme".

L'année suivante, c'est un autre Suisse, Walter Diggelmann, qui s'impose à Lausanne. Vainqueur au sprint à la Pontaise, le Zurichois reste aujourd'hui le dernier coureur helvétique à avoir gagné "à domicile" sur le Tour de France.

Parmi les autres étapes marquantes en Suisse, il faut rappeler celle de Bâle en 1982. La région rhénane - Leimental pour être exact - accueille le prologue et voit Bernard Hinault marquer immédiatement son territoire, lui qui va régner sur ce Tour de France 82.

En 1984, un autre futur vainqueur s'illustre en Suisse, et plus précisément à Crans-Montana. Il s'agit de Laurent Fignon, qui place une attaque décisive dans les derniers hectomètres pour s'offrir, maillot jaune sur le dos, une victoire pleine de panache sur le Haut-Plateau.

 

 

Neuchâtel est mal tombé

Genève revient une dixième et dernière fois - pour l'instant du moins - en 1990 avec la victoire sur les quais de l'Italien Massimo Ghirotto. En 1997, Fribourg n'est pas loin d'assister à un succès de Laurent Dufaux. Mais le Vaudois se fait déborder sur le Boulevard de Pérolles et se contente de la 5e place d'une étape partie de Morzine et remportée par le Français Christophe Mengin.

De son côté, Neuchâtel fait son entrée dans l'histoire du Tour en 1998. Pas de chance toutefois pour les organisateurs neuchâtelois, cette édition est minée par l'affaire Festina. Et c'est dans un climat morose que le Belge Tom Steels enlève un sprint massif sur l'Avenue du 1er Mars.

En 2000, la deuxième année de l'ère Lance Armstrong, Lausanne reçoit une cinquième fois le Tour. Le Néerlandais Eric Dekker résiste de justesse au peloton et s'impose à Ouchy devant le roi du sprint de l'époque, Erik Zabel.

Après plusieurs arrivées sans incidence pour le classement général, les routes suisses redeviennent décisives en 2009, lorsqu'Alberto Contador choisit la montée sur Verbier pour prendre la poudre d'escampette et faire coup double. L'Espagnol remporte l'étape et endosse un maillot jaune qu'il ne va plus lâcher jusqu'à Paris.

La 24e et dernière arrivée en Suisse a lieu en 2012 à Porrentruy. Grand succès populaire, cette étape partie de Belfort voit Thibaut Pinot s'adjuger sa première grande victoire. Pas loin de chez lui, le Franc-Comtois passe en tête le col de la Croix, puis tient tête aux ténors lancés à ses trousses, les Cadel Evans, Bradley Wiggins, Chris Froome et autre Vincenzo Nibali.

Qu'en sera-t-il cette année pour le retour du Tour en Suisse ? Les locaux - Berne pour Fabian Cancellara, Finhaut pour Sébastien Reichenbach ou Steve Morabito - auront-ils leur mot à dire ? Le Valais sera-t-il à nouveau décisif dans la lutte pour le maillot jaune ? Tels sont quelques-uns des enjeux de ces deux étapes en Suisse.