Tour de Suisse: le Belge Gilbert remporte la deuxième étape, Stefan Küng endosse le maillot jaune

Stefan Küng a profité de la chute de l'Australien Rohan Dennis pour endosser le maillot jaune après la deuxième étape, remportée par le Belge Philippe Gilbert.
11 juin 2017, 17:47
/ Màj. le 11 juin 2017 à 20:37
Le champion de Belgique, Philippe Gilbert (Quickstep) a remporté au sprint la 2e étape du Tour de Suisse, Cham - Cham sur 172,2 km.

Stefan Küng est le nouveau leader du Tour de Suisse. Le Thurgovien a profité de la chute de son équipier Rohan Dennis au cours de la 2e étape. La victoire du jour est revenue au champion de Belgique Philippe Gilbert.

Gilbert, vainqueur ce printemps du Tour des Flandres et de l'Amstel Gold Race, s'est imposé à l'issue d'un sprint massif au terme d'une étape vallonnée de 173 km avec départ et arrivée à Cham (ZG). Le coureur de l'équipe Quickstep a devancé le Néo-Zélandais Patrick Bevin et le Français Anthony Roux. Stefan Küng est arrivé 34e dans le même temps que le vainqueur. Ainsi, le Thurgovien a hérité du maillot jaune avec une seconde d'avance au classement général devant l'Australien Michael Matthews et le Néerlandais Tom Dumoulin.

Leader depuis la veille, Dennis a été pris dans une chute collective à 25 km de l'arrivée. L'Australien de la BMC a rallié l'arrivée avec plus de 9' de retard. Il est parti ensuite à l'hôpital pour faire des radiographies de son poignet. Il n'est pas certain qu'il reparte lundi.

A Cham, Philippe Gilbert a fêté sa première victoire de sa carrière sur le sol helvétique. Son meilleur résultat jusque-là était une deuxième place en 2008 à Berne derrière Fabian Cancellara.

"Un conte de fée"

Küng n'a pas manqué son entrée pour son premier Tour de Suisse. Même s'il s'était montré déçu samedi après son deuxième rang du prologue, il avait quand même frappé un grand coup. Vingt-quatre heures plus tard, la déception avait totalement disparu. "C'est un conte de fée", relevait un Küng superheureux.

Bien sûr, il devait montrer une certaine retenue puisque c'est la chute de son coéquipier qui avait précipité son sacre - provisoire: "Prendre un maillot jaune de cette manière n'est naturellement pas très beau. Mais je ne sais que trop ce que l'on ressent quand on est de l'autre côté." Le Thurgovien de 23 ans avait été freiné à deux reprises ces deux dernières années par de lourdes chutes. Cette année, il a la chance d'avoir été épargné par les blessures.

"Dans la vie, il y des jours avec et des jours sans", philosophait Küng. "Aujourd'hui, le soleil ne brillait pas seulement en Suisse mais aussi pour moi personnellement. Avec ce maillot jaune, j'ai réalisé un rêve d'enfant. C'est grandiose de pouvoir porter le maillot de leader de son propre tour national dans la capitale."

Küng porte pour la première fois en tant que professionnel un maillot de leader sur un tour. En 2014, alors qu'il était encore junior, il avait mené le classement général du Tour de Normandie pour un jour après sa victoire dans le prologue.

Les derniers Suisses, qui ont porté le jaune au Tour de Suisse, étaient Fabian Cancellara et Mathias Frank. Le Bernois l'avait revêtu une journée l'an dernier après sa victoire dans le prologue. En 2013, Frank l'avait porté six jours avant de tout perdre le dernier jour. Naturellement, Küng va essayer de le conserver. Au moins jusqu'à mardi et la première étape de montagne. "Pour pouvoir suivre en montage, je ne devrais pas cuisiner autant !".

La 3e étape conduira ce lundi le peloton de Menziken à Berne sur 159,3 km sans difficulté particulière.