200 jeunes débattent sous la coupole jusqu'à dimanche

Deux cents jeunes de Suisse débattent à Berne d'homophobie, d'armée et d'alcool notamment. Ce sont les sessions parlementaires des jeunes de 14 à 21 ans.
07 août 2015, 12:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
97225491

Homophobie, obligation de servir, répartition des richesses, alcool, protection des animaux et formation: tels sont les six thèmes dont débattront 200 jeunes de jeudi à dimanche sous la Coupole fédérale à Berne. Cette 22e Session parlementaires des jeunes innove par ailleurs en créant le dialogue entre jeunes et politiciens sous forme de jeu.

Ces six thèmes principaux ont été déterminés à partir de 89 propositions et de 1400 votes, précise le Conseil suisse des activités de jeunesse, organisateur de la manifestation, mercredi dans un communiqué. Tous les adolescents et jeunes adultes de 14 à 30 ans étaient invités à voter en ligne.

Les 200 participants domiciliés en Suisse, âgés de 14 à 21 ans, ont été sélectionnés au hasard parmi plus de 500 jeunes inscrits. Leurs débats auront des suites politiques, notamment sous la forme de pétitions transmises aux Chambres fédérales.

Les participants auront l'occasion de dialoguer ou rencontrer des hommes et femmes politiques. Le président de la Confédération Ueli Maurer prononcera notamment une allocution samedi matin dans la salle du Conseil national. Dans la foulée, le plénum remettra le "Prix Jeunesse".

Ont été sélectionnés cette année pour cette distinction récompensant un engagement politique particulier en faveur des préoccupations de la jeunesse suisse les conseillers nationaux Barbara Schmid-Federer (PDC/ZH) et Jean-François Steiert (PS/FR) ainsi que le député au parlement zougois Thomas Lötscher (PLR). Ceux-ci se sont notamment engagés en faveur de la protection des enfants et de la jeunesse, de la formation politique et de la promotion de la jeunesse.

On joue sous la Coupole

La Session des jeunes innove cette année en réunissant jeunes et politiciens d'une manière peu conventionnelle, précise le Conseil des activités de jeunesse, la faîtière de quelque 60 organisations de jeunesse. Samedi soir, les participants affronteront des parlementaires au jeu "6 contre 6 - la jeunesse contre les politiciens".

Le jeu consiste à deviner quelles réponses ont été données le plus souvent par 100 jeunes questionnés au préalable par le comité d'organisation. En plus d'apprendre à se connaître dans un esprit détendu, cela permettra de faire comprendre aux hommes et femmes politiques l'esprit de la jeune génération, selon Damian Vogt, coprésident du comité d'organisation de la session.