Accusé d'entrave à l'action de la police, un photographe est acquitté en appel

Accusé d'avoir entravé l'intervention policière lors de l'évacuation de l'ancien stade du Hardturm (à Zurich), le photographe Klaus Ròzsa a été acquitté lundi en appel par le Tribunal cantonal de Zurich.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le photographe Klaus Ròzsa a été interpellé alors qu'il couvrait l'intervention de la police lors de l'évacuation de l'ancien stade du Hardturm.

Le Tribunal cantonal de Zurich a acquitté lundi en appel le photographe Klaus Ròzsa des charges de violence et menace contre fonctionnaire et inobservation d'un ordre de police. En première instance, il avait été condamné à 50 jours-amende à 30 francs avec sursis.

Le 4 juillet 2008, Klaus Ròzsa couvrait l'évacuation des squatteurs de l'ancien stade de football du Hardturm. Accusé d'entraver l'intervention de la police, il avait été interpellé.

Selon l'accusation, le photographe s'est opposé à un contrôle de sécurité, a notamment craché contre les policiers et a violemment menacé deux d'entre eux.

Acquitté et indemnisé

Les juges d'appel ont estimé que l'arrestation du photographe n'était pas justifiée et que sa résistance ne pouvait lui être reprochée, rapporte le syndicat des médias Syndicom. Il a été acquitté de toutes les charges et sera indemnisé pour tous ses frais de procédure.

La Cour souligne également que les policiers doivent accepter que leur travail soit filmé ou photographié. Syndicom se réjouit du verdict et parle d'une "victoire morale".

Klaus Ròzsa avait déjà eu gain de cause en juin devant le Tribunal fédéral, dans un autre volet de l'affaire. Il avait alors obtenu que soit ouverte une procédure pénale contre les deux policiers alors que le Ministère public zurichois avait classé le dossier.