Antifascistes dans les rues de Genève

Une manifestation antifasciste spontanée et non autorisée a réuni entre 50 et 100 personnes encagoulées vendredi soir dans le quartier de Plainpalais, à Genève. La police déplore quelques déprédations. Quatre personnes ont été interpellées.
03 août 2015, 20:16
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

"Les manifestants sont vraisemblablement d'extrême gauche. Une enquête a été ouverte pour voir de quelle tendance ils se réclament", a indiqué samedi à l'ats Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise, confirmant une information de la "Tribune de Genève".

La police exclut tout lien avec le campement des Indignés au parc des Bastions, avec le cortège cycliste mensuel de la Critical Mass qui avait lieu au même moment et avec la manifestation syndicale en soutien aux maçons de vendredi après-midi. "Il semblerait qu'il y ait actuellement des tensions entre groupes d'extrême gauche et d'extrême droite", a avancé M. Brandt.

Parti de Plainpalais vers 20h30, le groupe antifasciste a tenté de rejoindre les Rues-Basses, où il a été repoussé par la police avant de se disperser. Une vitrine de commerce a été cassée et quelques voitures ont été endommagées. Les manifestants ont aussi laissé quelques tags. Aucune plainte n'a encore été déposée.