Argovie: la centrale nucléaire de Leibstadt redémarre après un problème technique

Mise à l’arrêt samedi matin à la suite d’un problème technique, la centrale nucléaire de Leibstadt, située dans le canton d’Argovie, a été redémarrée lundi soir. Les causes du dérangement n’ont pas été données.
31 déc. 2019, 17:12
/ Màj. le 31 déc. 2019 à 17:12
Le problème a été constaté dans la partie non-nucléaire de la centrale de Leibstadt.

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) est remise en service après un problème technique. Selon un communiqué de l’exploitant KKL, le processus de redémarrage a été lancé lundi soir. La centrale avait été mise à l’arrêt samedi.

A lire aussi : Argovie: la centrale nucléaire de Leibstadt à l’arrêt suite à un problème technique

le processus de redémarrage a déjà été lancé lundi soir. Elle sera donc restée moins de trois jours à l'arrêt, après qu'un problème fut constaté dans la partie non nucléaire de la centrale.

Sécurité préservée

Dans le communiqué publié sur sa page internet, KKL ne précise pas les causes de ce dérangement. Le réacteur s'était arrêté automatiquement, comme le prévoit la procédure, avait-elle précisé samedi. L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) avait de son côté indiqué que la sécurité des personnes et de l'environnement a été préservée à tout moment.

La centrale de Leibstadt a subi déjà deux arrêts automatiques cette année, en avril et en mai, à la suite d'un dysfonctionnement du régulateur de pression. En juillet, un jour après avoir obtenu son feu vert pour redémarrer à plein régime, la centrale a de nouveau été arrêtée après la découverte d'une fuite d'huile dans le système hydraulique d'une vanne dans une pompe. Elle a été reconnectée au réseau le 8 juillet après la réparation.

Plusieurs arrêts en 2019

La centrale de Leibstadt a subi déjà deux arrêts automatiques cette année, en avril et en mai, suite à un dysfonctionnement du régulateur de pression.

En juillet, un jour après avoir obtenu son feu vert pour redémarrer à plein régime, la centrale a de nouveau été arrêtée après la découverte d’une fuite d’huile dans le système hydraulique d’une vanne dans une pompe. Elle a été reconnectée au réseau le 8 juillet après la réparation.