Réservé aux abonnés

Armée et cyberdéfense: 575 militaires prévus dès 2022

Les effectifs militaires consacrés à la lutte contre les attaques informatiques seront renforcés. La formation sera notamment renforcée. Les communes pourraient faire appel au cyberbataillon après avoir essayé de régler le problème avec des moyens civils.
02 sept. 2021, 06:50
/ Màj. le 02 sept. 2021 à 07:05
Thomas Suessli, Chef der Armee, spricht an einer Medienkonferenz ueber eine Staerkung der militaerischen Cyber-Abwehr und das neue Kommando Cyber fuer die elektronische Kriegsfuehrung, am Mittwoch, 1. September 2021, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex)

«Les cyberattaques sont devenues quotidiennes et nous voulons renforcer la cyberdéfense au sein de l’armée.» Viola Amherd, conseillère fédérale en charge du Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), annonçait mercredi la mise en place d’un commandement Cyber et l’accroissement des effectifs de milice dans ce domaine. «Notre but est d’empêcher les attaques», a ajouté le chef de l’armée Thomas Süssli.

A lire aussi: Arm&eacu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois