Attentat de Nice: la seconde victime était une fillette de 6 ans d'Yverdon

Deux Suissesses sont décédées dans les attentats de Nice. L'identité de la seconde victime a été révélée dimanche. Il s'agit d'une fillette de 6 ans vivant à Yverdon (VD). Sa mère n'a pas encore été retrouvée.
17 juil. 2016, 17:58
/ Màj. le 17 juil. 2016 à 18:01
La municipalité d'Yverdon indique avoir appris "avec une profonde tristesse" le décès de la petite fille.

Une fillette de six ans domiciliée à Yverdon-les-Bains (VD) est morte dans l'attentat de Nice. Les autorités suisses et françaises collaborent pour identifier la mère, alors que le père et les deux autres enfants, de 8 mois et 4 ans, sont hospitalisés et choqués. La municipalité d'Yverdon a fait part de "sa profonde tristesse".

"On est sans nouvelles de la mère pour le moment", précise Jean-Christophe Sauterel. Le porte-parole de la police vaudoise rappelle qu'il y a encore des blessés et des morts non-identifiés par les autorités françaises.

Le gouvernement vaudois exprime toute sa sympathie et adresse ses condoléances à la famille et aux proches des victimes de cet acte terroriste commis jeudi soir sur la Promenade des Anglais. La police et les services de santé sont à disposition de la famille, assure dimanche le communiqué du Conseil d'Etat.

La municipalité d'Yverdon indique pour sa part avoir appris "avec une profonde tristesse" le décès de la petite fille d'origine brésilienne et résidente dans la ville. "Dans ces moments dramatiques", les autorités adressent leur soutien et leurs condoléances à la famille et aux proches.

Le corps enseignant et le personnel scolaire de l'établissement de la fillette sont informés par une communication spécifique. Pour rappel, une hotline (0848 133 133) est au service des personnes qui souhaiteraient un appui psychologique.

La Suisse s'est activée pour venir en aide aux ressortissants helvétiques sur place. Deux officiers de liaison de fedpol ont été dépêchés ainsi que deux membres du Département fédéral des affaires étrangères, sans oublier le personnel consulaire.

Vendredi, la Chancellerie fédérale a annoncé que deux Suisses étaient morts lors de l'attentat. Une Tessinoise de 54 ans originaire d'Agno était la première victime, apprenait-on le jour même via sa commune, l'autre étant la fillette d'Yverdon, selon les informations données dimanche.