Auto: seuls trois passagers arrière sur quatre s'attachent en voiture

Les conducteurs et les passagers avant se sont disciplinés l'an dernier: 92 et 91% respectivement attachent leur ceinture en voiture. A l'arrière en revanche, la fréquence diminue et passe de 77% à 72%.
07 août 2015, 11:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le bureau de prévention des accident constate qu'en 2012, un quart des passagers arrière n'attachaient pas leur ceinture en voiture.

Le comptage représentatif 2013 du bpa sur le taux de port de la ceinture de sécurité livre des résultats contrastés: si les hausses constatées l’an dernier se sont confirmées cette année chez les conducteurs (92%) et les passagers avant (91%), les passagers arrière sont malheureusement de nouveau moins nombreux à s’attacher
(72% contre 77% en 2012).

Les résultats du relevé 2013 du bpa (Bureau de prévention des accidents) sur le taux de port de la ceinture de sécurité divergent selon les régions linguistiques.

S'attacher sur les courts trajets

Comme l’année précédente, 92% de l’ensemble des conducteurs respectent l’obligation de s’attacher, en vigueur depuis 1981. La Suisse alémanique arrive en tête (92%), devant la Suisse romande (89%) et le Tessin (81%).
Le taux de port varie aussi fortement selon la localisation: pour les conducteurs, il est de 97% sur autoroute, contre 93% hors localité et seulement 88% en localité.

Le risque subjectif d’accident ne correspond donc pas au risque réel: en 2012, les occupants de voitures de tourisme accidentés sur les routes en localité étaient plus de deux fois plus nombreux que sur autoroute (5051 contre 2357).

C’est donc justement sur les courts trajets en localité que le port de la ceinture devrait être une évidence.

Passagers arrières indisciplinés

Le taux de port est en revanche à nouveau en repli chez les passagers arrière dans toute la Suisse.
Compte tenu du fait que l’obligation est entrée en vigueur en 1994, le chiffre de 72% (2011: 79% / 2012: 77%) est bien faible et plutôt surprenant car l’effet protecteur de la ceinture de sécurité est incontesté. On estime en effet à plus d’un million le nombre de vies qu’elle a sauvées dans le monde depuis son invention il y a plus de 50 ans.

Si tous les occupants de véhicules s’attachaient systématiquement, une trentaine de décès et 60 blessés graves pourraient être évités chaque année en Suisse.

La Suisse à la traine

Même si la tendance générale des taux de port est à la hausse ces dernières années, la Suisse a encore fort à faire pour rejoindre ses pays voisins (à titre de comparaison, taux de port 2011 pour les conducteurs en localité: D 98%, F 96%, CH 85%).

Le bpa, centre suisse de compétences pour la prévention des accidents, poursuit donc ses efforts pour que le port de la ceinture de sécurité en voiture devienne un automatisme, notamment sur les sièges arrière.