Réservé aux abonnés

Avenir sombre pour les Verts

20 oct. 2015, 00:08
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
ZU DEN AUFLAGEN DES ENSI FUER DEN WEITERBETRIEB DES AKW MUEHLEBERG AB 2017 STELLEN WIR IHNEN AM FREITAG, 21. DEZEMBER 2012 FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG - Das Kernkraftwerk Muehleberg im Kanton Bern, aufgenommen am 9. Juni 2011. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella) SCHWEIZ ENSI MUEHLEBERG

L’environnement est le grand perdant de ces élections, estime la coprésidente des Verts Adèle Thorens. La législature s’annonce difficile pour les Verts et les Vert’libéraux, qui devront collaborer sur certains dossiers. Mais elle pourrait aussi être une occasion de se relancer.

La combinaison franc fort - crise migratoire a joué en défaveur des partis écologistes, affirme la conseillère nationale vaudoise Adèle Thorens. Même avis chez sa collègue Vert’libérale Isabelle Chevalley. «En 2011, nous avions profité de l’effet Fukushima, cette fois, c’est l’UDC qui a profité des événements.»

Pour le p...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois