Bâle renonce à transformer un bateau en centre de requérants

Bâle-Ville renonce à accueillir des requérants d'asile sur un bateau amarré sur le Rhin.
06 août 2015, 15:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
gggg

Des problèmes techniques empêchent la venue d'une embarcation depuis les Pays-Bas vers la ville de Bâle, dans les délais. Les 90 places prévues dans ce centre pour requérants seront réparties ailleurs.

Les autorités du canton-ville ont trouvé un premier site de remplacement disposant de 45 places, libre dès janvier 2013, indiquent-elles jeudi. Cet immeuble se trouve non loin du quartier de St. Johann, où le bateau aurait été amarré.
 
Des négociations sont en bonne voie pour un second bâtiment qui pourrait accueillir 35 requérants d'asile, précise le gouvernement de Bâle-Ville. Quant à la venue d'un bateau de remplacement, elle n'aurait pas été possible dans les temps.
 
De propriété allemande, le navire attendu par les autorités bâloises aurait dû accueillir des requérants d'asile dès la mi-novembre. Il est régulièrement utilisé aux Pays-Bas comme logement pour les ouvriers de chantiers.
 
Bâle-Campagne avait déjà eu recours à cette solution en 1985. La Confédération s'était alors servie d'un bateau rhénan comme centre d'enregistrement.