Chauffards de Schönenwerd devant la justice soleuroise

Le procès en appel des trois chauffards de Schönenwerd (SO) débute mardi devant le Tribunal cantonal à Soleure. Le principal accusé a été condamné en première instance à 5 ans et 8 mois de prison ferme pour meurtre. Les deux autres ont écopé de 28 mois de prison, dont 8 ferme.
05 août 2015, 16:05
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
justice

Le 8 novembre 2008 vers 1h40, le principal accusé roulait entre 116 et 129 km/h sur un tronçon limité à 50 km/h à Schönenwerd. C'est  là qu'il a percuté une voiture circulant correctement. Dans cette  auto, une femme de 21 ans a été tuée et deux personnes blessées.

Avant l'accident, les trois prévenus ont fait la course entre  Aarau et Schönenwerd et se sont livrés à des dépassements risqués,  selon l'acte d'accusation. Ils roulaient à grande vitesse malgré le  brouillard et la chaussée mouillée.

Le principal accusé, un Grec âgé de 20 ans au moment des faits, a  été reconnu coupable de meurtre. Pour les deux autres prévenus, âgés  de 20 ans aujourd'hui, le juge n'a retenu que les violations graves  des règles de la circulation routière.

Le procureur avait requis 8 ans de prison ferme contre le  principal accusé et 7 ans de prison ferme contre les deux autres. La  défense avait plaidé un an de prison avec sursis pour le Grec et  l'acquittement des deux autres accusés, un Turc et un Croate.

Les trois chauffards ont fait recours contre le jugement de  première instance. Le procureur a lui aussi fait appel car il estime  que les peines sont trop clémentes.

Jugement le 27 mars

Si le procureur n'avait pas fait recours, le Tribunal cantonal ne  pourrait prononcer en appel que des peines égales ou inférieures à  celles de première instance. Ce deuxième procès doit durer deux  jours. Le jugement devrait être prononcé le 27 mars.

L'accident mortel de Schönenwerd a choqué la population. Il a eu  des conséquences politiques, notamment un renforcement des sanctions  contre les chauffards après le lancement d'une initiative de la  fondation de défense des victimes de la route Road Cross.