Réservé aux abonnés

Cinq ans après Solar Impulse, «l’aviation propre est en marche»

En 2016, Bertrand Piccard et André Borschberg bouclent un tour du monde en se relayant dans un monoplace recouvert de cellules solaires. Cinq ans plus tard, ils célèbrent leur exploit et une nouvelle étape en partageant le cockpit d’un avion à moteur électrique.
19 juil. 2021, 17:15
/ Màj. le 19 juil. 2021 à 17:15
Bertrand Piccard et Andre Borschberg, les pilotes de Solar Impulse, ont célébré les cinq ans de leur exploit, ce lundi à Sion.

Le 26 juillet 2016, l’avion Solar Impulse 2 réussit un tour du monde sans carburant de plus de 42 000 km en dix-sept étapes, traversant quatre continents. Lors de cette aventure, à plus de 8500 mètres d’altitude au maximum, le Vaudois Bertrand Piccard et le Nyonnais André Borschberg doivent se relayer dans le cockpit monoplace pour des raisons de poids.

Ce lundi, les deux pilotes ont pu pour la première fois partager l’habitacle d’un avion électrique à application commerciale, le Bristell Energic....

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an