Climat: l’administration fédérale et les ex-régies s'engagent à développer le renouvelable

Simonetta Sommaruga, Viola Amherd et les dirigeants de PostFinance, de CarPostal, de la SRR, de l’aéroport de Zurich et de RUAG se sont engagés mardi à Thoune à concrétiser 15 mesures pour protéger le climat. L’électricité qu’ils consomment devra notamment être d’origine renouvelable d’ici à 2026.
19 oct. 2021, 10:27
/ Màj. le 19 oct. 2021 à 10:40
La conseillère fédérale Viola Amherd s'est notamment exprimée ce mardi à Thoune.

L’administration fédérale civile, le Département fédéral de la défense (DDPS) et treize entreprises veulent être exemplaires en matière de protection du climat. Ils se sont engagés mardi à augmenter leur efficacité énergétique d’ici 2030 et à développer les énergies renouvelables.

L’initiative «Exemplarité Energie et Climat» est entrée dans sa deuxième phase avec un nouveau champ d’action, les flux financiers respectueux du climat. Les décisions d’investissement prises aujourd’hui déterminent en partie la quantité de gaz à effet de serre qui sera émise à l’avenir, explique l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) dans un communiqué.

De 2021 à 2030

Les conseillères fédérales Simonetta Sommaruga et Viola Amherd et les dirigeants des entreprises ont signé à Thoune une déclaration d’intention pour cette nouvelle phase, qui porte sur les années 2021 à 2030.

Tous les acteurs s’engagent à mettre en œuvre 15 mesures dans les domaines de la gestion, de l’approvisionnement et de l’exploitation. Parmi les «objectifs spécifiques ambitieux» fixés, l’électricité consommée par chaque acteur doit être entièrement d’origine renouvelable d’ici à 2026 au plus tard.

Plus d'énergie fossile d'ici 2040 chez CarPostal

Pour réduire son empreinte carbone, La Poste entend doter ses 10'500 véhicules utilisés pour la distribution des lettres et des colis de modes de propulsion non polluants d’ici 2030. Et CarPostal ambitionne de supprimer d'ici 2040 toute énergie fossile de sa flotte de 2400 véhicules, précise La Poste dans un communiqué.

Cette initiative doit contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050 et à atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050, précise l’OFEN.