Climat: les activistes d’Extinction Rebellion bloquent une rue à Zurich

L’objectif des activistes, qui se sont assis au milieu de la chaussée pour perturber le trafic, est de pousser le Conseil fédéral à déclarer l’état d’urgence climatique. La police est intervenue en début d’après-midi.
04 oct. 2021, 13:05
/ Màj. le 04 oct. 2021 à 17:33
Les militants bloquent l'Uraniastrasse, non loin de la gare centrale.

Des activistes d’Extinction Rebellion ont bloqué une rue lundi vers midi dans le centre de Zurich. Leur objectif est de pousser le Conseil fédéral à déclarer l’état d’urgence climatique. Une intervention de la police est en cours.

Environ 200 militants, parmi lesquels se trouvaient de nombreux Romands, ont bloqué l’Uraniastrasse, non loin de la gare centrale. Ils se sont assis au milieu de la chaussée dans le but de perturber le trafic.



Ils ont installé un bateau au milieu de la rue. Ils ont aussi déployé des banderoles où on pouvait notamment lire «Nous voulons vivre», «Agir maintenant», «Ecoutez la science» ou encore «Nous serons de nouveau là demain».

«Alarmées par la catastrophe climatique»

Des personnes de tous âges ont décidé de manifester pacifiquement parce qu’elles «ne peuvent plus accepter que des mesures urgentes ne soient pas prises», a indiqué Extinction Rebellion dans un communiqué. Elles sont «alarmées par la catastrophe climatique qui se déroule sous leurs yeux».



La police municipale zurichoise s’est déployée dans le centre-ville. Par haut-parleur, elle a indiqué qu’elle ne tolère pas l’action des militants qui est qualifiée de manifestation non autorisée. La rue a été bouclée. La police a fixé un ultimatum aux manifestants pour dégager la chaussée.

Intervention de la police

La police est intervenue vers 13h20. Des policiers ont porté un par un des manifestants assis au milieu d’un carrefour jusque sur le trottoir. Les activistes ont seulement opposé une résistance passive à leur déplacement. Plusieurs dizaines de manifestants occupent toujours une partie de la rue.