Condamnation du faux prince arabe qui promettait 300 millions à GC

Volker Eckel, le faux prince arabe qui avait en 2009 promis 300 millions de francs au club de football zurichois de Grasshopper purgera trois ans et demi de prison. La justice allemande a reconnu mercredi le mythomane récidiviste coupable d'escroquerie dans cinq cas.
05 août 2015, 16:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
erich_vogel

Agé de 46 ans, l'Allemand a mené politiciens, entrepreneurs et dirigeants sportifs par le bout du nez en avançant une supposée fortune de 700 milliards de dollars et un titre de prince arabe. Il prétendait en avoir hérité en tant que fils illégitime d'un cheik.

Dès l'ouverture de l'enquête pénale à son encontre, Volker Eckel a avoué les actes d'escroquerie dont il s'est fait l'auteur. Selon le président du Tribunal de Rottweil (D), le quadragénaire a réussi a convaincre des hommes d'affaires de haut rang de ses prétendues origines en falsifiant des papiers et en montrant beaucoup d'assurance dans son comportement.

Volker Eckel a fait la une de la presse alémanique au printemps 2009. Il avait alors proposé au club de football de Grasshopper une aide financière de 300 millions de francs. Quelques jours plus tard, on apprenait que l'homme n'avait pas un sou. Il avait déjà fait le même coup avec le club de football allemand de Cologne (1. FC Köln), mais avait été démasqué au dernier moment et condamné.

Début 2010, l'escroc s'était finalement fait retirer son permis de séjour en Suisse par les autorités thurgoviennes. Il avait auparavant obtenu un forfait fiscal dans le canton en jouant de son soi-disant titre princier.