Délits et crimes sexuels augmentent au Tessin

La multiplication des crimes et délits sexuels au Tessin inquiète la Section des crimes contre l'intégrité physique des personnes (RIP).
07 août 2015, 11:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les auteurs d'actes sexuels sur des enfants de moins de 12 ans seront poursuivis toute leur vie. Suivant le National, le Conseil des Etats a adopté mardi par 35 voix contre 2 ce projet concrétisant l'initiative sur l'imprescriptibilité de la Marche Blanche.

Au Tessin, l'année 2012 a été marquée par une recrudescence des atteintes à l'intégrité physique des personnes. Au total, 141 enquêtes ont été ouvertes pour viols, abus et contrainte sexuels, violation des devoirs d'assistance et d'éducation et mauvais traitements sur des mineurs.

Le cadre global est inquiétant, assure la Section des crimes contre l'intégrité des personnes (RIP) de la police cantonale. Sur les 141 enquêtes ouvertes en 2012, 29 concernent des actes sexuels commis sur des enfants, 24 des cas de contrainte sexuelle, 13 des viols et deux des cas de pornographie.
 
Les épisodes les plus graves concernent les abus sexuels contre des jeunes sportifs par un ancien entraîneur de natation de Bellinzone, ceux commis par un ex-enseignant d'école primaire sur plusieurs de ses élèves et ceux pratiqués par un infirmier à domicile, arrêté en 2012, sur des patients âgés et invalides.
 
Devoir d'assistance
 
Deux autres arrestations ont eu lieu l'année dernière: celle d'un homme de 37 ans qui abusait de mineurs recrutés par internet et celle d'un chauffeur de bus transportant des adultes et enfants invalides. Celui-ci a été jugé au début de cette année pour actes sexuels commis sur des enfants atteints du syndrome de Down.
 
Enfin, le RIP souligne la recrudescence des cas de violation du devoir d'assistance et d'éducation et de lésions simples (mauvais traitements physiques et psychologiques) commis contre des mineurs: "les situations de détresse familiale sont nombreuses", précise la section de la police tessinoise.