Réservé aux abonnés

Des centrales nucléaires difficiles à oublier

Remplacer le nucléaire: la tâche paraît ardue. Initiants et opposants s’étripent.
06 nov. 2016, 23:31
/ Màj. le 07 nov. 2016 à 00:01
DATA_ART_10649529

Imaginons que le peuple vote oui le 27 novembre à l’initiative populaire des Verts «Sortir du nucléaire». Trois réacteurs fermeraient en 2017: les deux de la centrale de Beznau (AG), ainsi que celui de Mühleberg (BE). Suivraient Gösgen (SO) en 2024, et enfin Leibstadt (AG) en 2029.

Corollaire de ces clôtures définitives, un tiers de la production d’électricité suisse disparaîtrait L’initiative pose donc une question centrale, celle des sources d’énergie appelées à remplacer le nucléaire. La réponse doit se fractionner en deux temps. Première étape: 2017, date du débranchement de Bezna...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois