Didier Burkhalter en visite en Tunisie

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères Didier Burkhalter se rend en Tunisie ce mardi, dans le cadre d'une visite officielle. Il y rencontrera le président Béji Caïd Essebsi en vue de soutenir les efforts pour la stabilité du pays.
08 nov. 2016, 08:26
/ Màj. le 08 nov. 2016 à 08:32
Didier Burkhalter se concentrera sur le processus de démocratisation, la création de places de travail et les questions migratoires en Tunisie.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter effectue ce mardi une visite officielle en Tunisie. Il doit rencontrer le président Béji Caïd Essebsi et mener les premières consultations politiques avec le ministre tunisien des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui.

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) s'est envolé de Berne peu après 07h00. Ces discussions s’inscrivent dans la perspective tracée lors de la visite d’Etat du président tunisien en Suisse en février. Quatre déclarations d’intention avaient alors été signées pour renforcer la coopération entre les deux pays.

Cette coopération concerne en particulier les programmes de soutien à la transition en Tunisie après la "révolution du jasmin" de 2011, le fonctionnement du partenariat migratoire lancé en 2012, les relations économiques et la prévention de l’extrémisme violent.

D'autres accords concernent la collaboration scientifique et dans la formation, ainsi que la question de la restitution des avoirs illicites de l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali et de ses proches.

Stabilité de la Tunisie

La Suisse veut soutenir les efforts pour la stabilité de la Tunisie. Ses activités se concentrent sur le processus de démocratisation, la création de places de travail et les questions migratoires.

Dans ce contexte, Didier Burkhalter doit visiter mardi deux projets menés par la Direction du développement et de la coopération (DDC): un projet de soutien au lancement d’entreprises ainsi qu’un projet d’encouragement à la participation à la vie publique.