Réservé aux abonnés

Eau plus pure, moins de poissons

24 juil. 2016, 23:35
/ Màj. le 25 juil. 2016 à 00:01
DATA_ART_10336148

ariane gigon

Quand Reto Leuch part, sur le coup de 16 heures, poser ses filets au large de Landschlacht, sur la rive thurgovienne du lac de Constance, il ne sait pas si ceux-ci contiendront, le lendemain matin, trente, vingt ou zéro kilos de poissons. «Il y a des jours où il n’y a pratiquement rien», explique le président de l’Association des pêcheurs suisses du lac de Constance. «Je n’ai plus rien livré aux restaurants au bord du lac depuis deux ans.» Son fils adolescent, qui aimerait pourtant reprendre le métier en tant que quatrième génération, n’en fera rien.

Les dernières statistiques ont c...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois