Egalité: augmentation des écarts salariaux et de la discrimination à l’encontre des femmes

La différence de salaires entre hommes et femmes augmente. Plus inquiétant, c’est la part discriminatoire, donc subjective, qui est principalement en hausse.
22 févr. 2021, 19:38
/ Màj. le 22 févr. 2021 à 19:58
Les femmes gagnent moins que les hommes pour un poste équivalent.

L’écart salarial entre femmes et hommes s’est encore creusé entre 2014 et 2018, constate la dernière Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) de la Confédération. Et c’est surtout la part clairement discriminatoire de cet écart qui a augmenté. Les syndicats exigent des mesures.

 

Entre 2014 et 2018, l’écart salarial global entre femmes et hommes a augmenté de près d’un point pour atteindre 19%. Sur cette différence, la part non expliquée et donc discriminatoire a même augmenté de 3 points pour s’élever à 45,4%.

Les femmes gagnent donc en Suisse 8,6% de moins que les hommes pour un travail équivalent, soit 686,45 francs de différence non expliquée chaque mois. Elles gagnent en moyenne 1512 francs de moins par mois que les hommes.

La différence qui s’explique par le degré de formation, l’expérience professionnelle et la position hiérarchique est restée stable à environ 10% au cours des années sous étude. La discrimination, elle, a pris l’ascenseur.

Entreprises exhortées à réagir

La révision de la loi sur l’égalité (LEg), entrée en vigueur l’été dernier, est donc arrivée trop tard. Elle doit dès lors être mise en œuvre de façon d’autant plus proactive et systématique, réclame l’Union syndicale suisse (USS).

Celles-ci doivent procéder aux analyses des salaires, en concertation avec les partenaires sociaux, et corriger au plus vite toute discrimination, demande l’USS.

En outre, elle exige des mesures pour que les femmes ne soient plus exposées aux pertes salariales parce qu’elles s’occupent de leurs enfants et de leurs proches. Il faut pour cela des structures d’accueil en suffisance et une organisation facilitant la répartition équitable du travail non rémunéré entre hommes et femmes.