Eglise catholique suisse: l’histoire de l'exploitation sexuelle sera étudiée

Deux historiennes de l’Université de Zurich vont réaliser dès mars prochain une étude pilote sur les abus sexuels dans l’Eglise catholique suisse. La période étudiée commencera depuis la moitié du XXe siècle. Le but est notamment de rendre «mémoire» aux victimes et de tirer des leçons pour l’avenir.
06 déc. 2021, 16:01
/ Màj. le 06 déc. 2021 à 16:01
L'évêque de Coire, MgrJoseph Maria Bonnemain, s'est notamment exprimé dans la presse ce lundi.

Des historiennes de l’Université de Zurich vont mener une étude sur l’histoire de l’exploitation sexuelle dans l’Eglise catholique suisse. Elles ont été mandatées par la Conférence des évêques suisses (CES), la Conférence des Unions des Ordres et autres communautés de vie consacrée (KOVOS) et la Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ).

Le contrat a été signé en novembre dernier, indiquent lundi les trois entités dans un communiqué. Dans une prochaine étape, les directrices du projet, les professeures Monika Dommann et Marietta Meier, constitueront une équipe de recherche et établiront la procédure à suivre. Le lancement du projet est prévu pour mars 2022.

Base à de futurs projets de recherche

ll s’agit d’un projet-pilote, précise le communiqué. L’étude doit évaluer les conditions cadres d’un travail de mémoire historique sur l’exploitation sexuelle dans le contexte ecclésial depuis la moitié du 20e siècle.

Elle doit ainsi servir de base à de futurs projets de recherche. Un comité scientifique nommé par la Société suisse d’histoire (SSH) garantira la qualité scientifique et l’indépendance du projet.

D’innombrables personnes ont enduré de profondes souffrances liées aux abus sexuels dans le contexte de l’Eglise catholique-romaine, souligne encore le communiqué. Un travail de mémoire scientifique est dû en premier lieu aux victimes, mais permettra également d’en tirer des leçons pour l’avenir.