Gripen: Le PDC ne dirigera pas la campagne

Le PDC ne mènera pas la campagne pour défendre l'acquisition des Gripen, en votation le 18 mai prochain.
07 août 2015, 13:23
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Des Gripen participeront à un show aérien en mars lors des finales de la Coupe du monde de ski à Lenzerheide (GR).

Le PDC renonce à diriger la campagne en faveur de l'achat des Gripen, en votation le 18 mai. La présidence du parti a pris cettedécision vendredi à l'unanimité en raison des discussions sur l'ingérence de la Suède, du constructeur Saab et d'Ueli Maurer dans la campagne.

Dans un communiqué diffusé samedi, le PDC évoque aussi "le manque de clarté qui subsiste au sujet du financement de la campagne". La campagne "Gripen - oui" est gérée par l'Association pour une Suisse en sécurité (ASeS). Le PDC, en accord avec les présidents des autres partis bourgeois, s'était déclaré d'accord d'assumer la conduite politique de la campagne référendaire.

Le PDC reproche au ministre de la défense Ueli Maurer un manque de clarté dans sa stratégie. Le Département fédéral de la défense (DDPS) et l'ambassade de Suède à Berne ont collaboré étroitement pour préparer la votation sur l'achat des avions de combat Gripen, selon la radio publique suédoise.

Des actions promotionnelles étaient envisagées, comme le survol de la course de ski du Lauberhorn ou même une visite en Suisse de la princesse Victoria.

Saab en retrait

Contacté par l'ats, le ministre suédois des affaires étrangères Carl Bildt avait réagi mercredi en affirmant que le gouvernement suédois ne participait pas à la campagne, mais qu'une "coordination entre la Suède et la Suisse sur un sujet aussi important était tout à fait normale".

Mardi, en lançant sa campagne, Ueli Maurer avait annoncé que le constructeur Saab se tiendra en retrait et ne versera plus un centime d'ici la votation.