Grisons: vaches et chiens équipés d’émetteurs pour protéger les sportifs

Afin d’éviter les incidents entre les vaches qui allaitent, les chiens de berger et les sportifs, le canton des Grisons teste un émetteur porté par les animaux et qui permet de les localiser.
16 sept. 2021, 18:50
/ Màj. le 16 sept. 2021 à 18:50
L'émetteur n'est pas plus grand qu'une boîte d'allumettes. D'un coût de moins de 100 francs, il transmet à un serveur le lieu où se trouve l'animal toutes les 30 minutes.

Vaches mères et chiens de berger seront équipés, à l’avenir, d’un émetteur dans des alpages grisons. Ce projet-pilote vise à informer randonneurs et sportifs ainsi que les éleveurs sur la localisation des animaux. Objectif: limiter au maximum le risque de conflits.

L’émetteur n’est pas plus grand qu’une boîte d’allumettes. D’un coût de moins de 100 francs, il transmet à un serveur le lieu où se trouve l’animal toutes les 30 minutes. Toutes les 24 heures, le serveur alimente en information un site en ligne et une app, destinés aux sportifs d’extérieur.

Les pâturages fréquentés par les animaux sont alors signalés en rouge sur une carte en ligne, explique jeudi à Keystone-ATS le directeur du projet Peter Oberholzer. Des imprécisions sont possibles, car les animaux peuvent se déplacer vers un autre pâturage en 24 heures. Mais l’imprécision ne dure qu’une journée.

Trait d’union entre agriculture et tourisme

Les incidents liés à la présence de vaches mères et de chiens de berger se sont multipliés dans les Alpes ces dernières années. Le sentiment d’insécurité a incité les autorités grisonnes à explorer des solutions. Ce projet-pilote vise aussi à améliorer la compréhension mutuelle entre le monde de l’agriculture et celui du tourisme, écrit le canton.

Il s’adresse en particulier aux sportifs et sportives qui planifient leur itinéraire. Pour les plus spontanés, un code QR affiché sur les haies grillagées des pâturages permet toutefois aussi s’informer.