Haute école des arts de Zurich: l'alerte enclenchée par erreur

L'alerte qui s'est déclenchée jeudi matin à la Haute école des arts de Zurich a probablement été activée par erreur. La personne responsable de l'appel a été identifiée. L'enquête se poursuit.
07 août 2015, 14:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Auf dem Toni-Areal im Z?rcher Kreis 5 ist die Polizei am Donnerstag, 4. Dezember 2014 mit einem Grossaufgebot angerueckt. Grund war ein Alarm bei der Zuercher Hochschule der Kuenste (ZHdK). Worum es dabei geht, ist noch unklar...

D'importants effectifs de police ont été mobilisés jeudi matin à Zurich à la suite d'une alerte à l'amok dans la Haute école des arts (ZHdK). L'alarme donnée vers 8h45 a pu être levée peu avant midi. Elle a été activée probablement par erreur par une personne qui a été identifiée. Il n'y a eu pas de blessé.

L'alarme s'est déclenchée lorsqu'une personne a activé probablement par erreur un numéro de téléphone d'alerte, a indiqué jeudi après-midi la police municipale zurichoise. La personne a été identifiée. Elle habite dans le canton de Zurich. L'enquête se poursuit.

La Haute école des arts de Zurich a décidé de bloquer le numéro de téléphone spécial d'alarme. C'était la troisième fausse alerte dans ce complexe en trois semaines.

 

Evacuation

Peu avant midi, les étudiants, enseignants et employés ont été invités par la police à quitter le bâtiment où ils s'étaient retranchés. Ils ont été informés par un message diffusé sur le réseau Twitter et par mégaphones.

L'alerte a été levée lorsqu'il a été certain que les personnes à l'intérieur du complexe ne courraient aucun risque, a indiqué la police dans un communiqué. Les étudiants, professeurs et employés ont été invités à sortir dans le calme et sans agitation.

L'école restera fermée l'après-midi afin de permettre à la police de poursuivre son enquête. Les activités prévues en soirée pourront avoir lieu.

Unité spéciale "Skorpion"

L'alerte a été donnée en début de matinée par la ZHdK, évoquant un possible forcené. Toute la zone du Toni Areal a été bouclée par les forces de l'ordre. Des policiers lourdement armés étaient présents, notamment l'unité spéciale "Skorpion".

Environ 5000 personnes se trouvaient dans le complexe au moment de l'alerte. La police a demandé aux étudiants, professeurs et employés de rester dans les salles, de s'enfermer et de se coucher sur le sol. Les stores ont été fermés automatiquement et les lumières ont été éteintes.

Des policiers se sont postés à tous les étages et ont commencé à fouiller les salles. Le complexe en compte 1400.

Il se filme pendant l'alerte

Un étudiant s'est filmé à l'intérieur de l'école au moment où l'alerte retentissait et a posté la vidéo sur son compte Instagram. On peut y entendre cette recommandation en anglais "Restez proche du sol, réfugiez-vous dans un endroit sécurisé":

Les étudiants de la Haute école des arts de Zurich n'ont visiblement pas paniqué après l'annonce de l'alerte, en témoignent ces photos prises depuis les salles de classe et postées sur Twitter.