Hillary Clinton défend les droits des homosexuels

La secrétaire d'Etat américaine a défendu, mardi à Genève, les droits des homosexuels, lors d'un discours à l'ONU en vue de la Journée internationale des droits de l'homme.
03 août 2015, 21:06
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
pd2

Elle s'est engagée à mobiliser le soutien international en faveur de cette "minorité invisible".

La secrétaire d'Etat a consacré la totalité de son discours d'une demi-heure, dans la salle des Assemblées du Palais des Nations, à la défense des droits des homosexuels dans le monde. Elle a affirmé que la défense de ces droits est une priorité de la politique étrangère des Etats-Unis.

"Il y a encore un long chemin à parcourir. Les droits humains sont niés dans beaucoup de parties du monde", a observé Hillary Clinton, à l'occasion de l'anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme adoptée en 1948.

Fonds pour l'égalité

Elle a dénoncé la marginalisation des gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres, comme d'autres minorités, dans de nombreuses régions du monde. Elle a annoncé la création d'un Fonds mondial pour l'égalité, doté de trois millions de dollars, destiné à soutenir le travail de la société civile contre les discriminations sexuelles.

"L'homosexualité est présente partout dans le monde. Ce n'est pas une invention occidentale", a déclaré Hillary Clinton. "Les violences contre cette minorité ne sont pas culturels, mais criminels", a affirmé la responsable américaine, en s'exclamant: "Cela ne devrait jamais être un crime d'être gay".