Hôpital bombardé: MSF va saisir une commission internationale pour établir les faits

Pour Médecins sans frontières, une enquête militaire sur le bombardement de l'hôpital de Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, ne suffit pas. L'ONG veut une enquête indépendante et impartiale.
07 oct. 2015, 10:48
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les Etats-Unis ont reconnu avoir bombardé samedi par erreur l'établissement médical. Le raid a fait 22 morts.

Une enquête américaine sur le bombardement de l'hôpital de Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, ne suffit pas, a affirmé mercredi MSF. L'ONG va saisir la commission internationale humanitaire d'établissement des faits.

"L'attaque contre l'hôpital de Kunduz est une attaque contre les Conventions de Genève. C'est intolérable", a déclaré à la presse à Genève la présidente de Médecins sans frontières (MSF) Joanne Liu.

"Nous ne pouvons pas nous fier à une enquête militaire interne des Etats-Unis. Une enquête indépendante et impartiale doit avoir lieu", a affirmé la responsable. Elle a annoncé que MSF a décidé de saisir la Commission internationale humanitaire d'établissement des faits, prévue dans les Conventions de Genève et dont la Suisse assure le secrétariat.

Les Etats-Unis ont reconnu avoir bombardé samedi par erreur l'établissement médical. Le raid a fait 22 morts. Le Département de la Défense a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête.