Initiative Weber: «Le prix des résidences secondaires va exploser»

Les propriétaires d'un chalet ou d'une maison de vacances à la montagne devraient remercier Franz Weber: l'acceptation de son initiative pourrait faire exploser la valeur de leur bien immobilier, prévoient lundi des banques suisses.
05 août 2015, 15:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
131360644

Les résidences secondaires existantes devraient pouvoir être vendues à des montants considérablement plus élevés que leur prix d'achat, écrit Credit Suisse dans une analyse des résultats des votations de dimanche. Ce genre de biens devrait se raréfier sur le marché, car les propriétaires hésiteront à vendre s'ils ne sont pas certains de pouvoir acquérir un nouveau logement de vacances.

Les premières analyses des autres banques interrogées lundi appuient celle de Credit Suisse. Elles se veulent toutefois prudentes, étant donné que beaucoup de questions restent ouvertes quant à la manière dont l'initiative sera appliquée. Si la construction de résidences secondaires est réduite mais que la demande reste équivalente, les prix vont prendre l'ascenseur, a ainsi indiqué un analyste de la Banque cantonale zurichoise (ZKB).

Le porte-parole de la Raiffeisen Franz Würth arrive à la même conclusion. Il fait par ailleurs remarquer que les habitants des régions de montagne ne profiteront pas forcément de cette manne: «Ce ne sont pas les indigènes qui acquerront des résidences secondaires hors de prix». Ces derniers pourraient en revanche bénéficier de meilleurs conditions pour construire une résidence principale.

De son côté, Credit Suisse est d'avis que si la construction de résidences principales devrait rester peu dynamique dans ces régions, une baisse des prix est probable, car ces habitations ne pourront plus être vendues en tant que logements de vacances.