Israéliens et Palestinens réunis à Genève pour la paix

Le DFAE a invité des représentants des sociétés civiles israélienne et palestinienne ce mardi à Genève pour faire le point sur le plan de paix lancé en 2003.
03 août 2015, 19:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
jean-daniel_ruche

Des représentants de la société civile israélienne et palestinienne se sont rencontrés mardi à Genève pour discuter de la paix au Proche-Orient. Réunis par le DFAE, ils ont fait le point sur l'Initiative de Genève, un plan lancé en 2003 par la Suisse.

Quinze représentants israéliens et quinze représentants palestiniens se sont réunis dans un hôtel genevois pour échanger leurs points de vue sur le processus de paix à l'initiative du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE). L'envoyé spécial du DFAE pour le Proche-Orient, Jean-Daniel Ruch, a présidé les débats.

«Le but de cette réunion est d'identifier de nouveaux domaines d'action de la société civile afin d'avancer vers la solution de deux Etats», a dit M. Ruch à l'ouverture de la session. Des recommandations doivent être adoptées à cette occasion pour relancer l'Initiative de Genève.

 

Celle-ci avait été officiellement lancée par la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey le 1er décembre 2003. Elle a permis d'élaborer les détails d'un plan de paix, qualifié de «texte de référence», pour un réglement de paix fondé sur la coexistence de deux Etats, l'un Israélien, l'autre Palestinien.

Les co-auteurs de l'Initiative, l'ex-ministre israélien de la Justice Yossi Beilin et le secrétaire général du comité exécutif de l'OLP Yasser Abed Rabbo ont pris part à ce dialogue. Ils doivent en donner les conclusions mardi soir lors d'une conférence publique à l'Université de Genève aux côtés de la présidente de la Confédération.

Les participants au dialogue, tant israéliens que palestiniens, n'ont pas caché que le processus de paix est actuellement au point mort. Toutefois, les soulèvements dans les pays arabes pourraient changer la donne du conflit israélo-palestinien dans le futur.