«J'ai vu des larmes sur le visage des sauveteurs»

Les familles belges vont être amenées sur place par avion
14 mars 2012, 07:47
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les blessés ont été acheminés par ambulances ou par hélicoptère dans les différents hôpitaux du canton, de même qu'au CHUV à Lausanne et à l'hôpital de Berne.

Le ministère belge des affaires étrangères a indiqué mercredi que deux avions militaires étaient prêts à acheminer sur place les familles des victimes de l'accident de car de Sierre (VS). Les organisateurs du voyage en bus sont en train d'organiser le départ, a-t-il précisé.

Une assistance psychologique devait être à disposition durant le trajet. Sur la radio de la VRT, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a qualifié d'"incompréhensible" l'accident qui a fait au moins 28 morts, dont 22 enfants.

L'autocar transportait 52 personnes, soit deux classes en provenance de Lommel et d'Heverlee. Les pensées du ministre vont directement aux victimes.

Il a confirmé que les Affaires étrangères allaient ouvrir un numéro de crise aussi vite que possible. Jusque là, un contact est possible auprès de la police suisse: 0041 848 112 117.

 

Réactions

Jan Luykx, ambassadeur de Belgique
«Ce drame va bouleverser la Belgique»

François Genoud, président de Sierre
«La population sierroise et moi-même sommes aux côtés des proches, nous sommes profondément émus par ce drame»

Jacques Melly, président du gouvernement
«J’assure la Belgique de notre total engagement»

Olivier Elsig, 1er procureur du Valais central
«Nous voulons donner la transparence absolue sur les causes de cette tragédie»

Jean-Pierre Deslarzes, directeur médical OCVS
«On n’avait jamais vécu un accident d’une manière aussi dramatique»

Christian Varone, commandant de la police cantonale
«J’ai vu des larmes sur le visage des sauveteurs»

Jean-Marie Bornet, chef de l’information à la police cantonale
«C’est un événement douloureux pour la Valais et pour la Belgique»