Réservé aux abonnés

L'armée de demain sera plus svelte

Le Conseil des Etats a passé en revue la réforme de l'armée. Il a opté pour réduire les effectifs de moitié, mais a maintenu les cours de répétition de trois semaines.
07 août 2015, 15:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8952971.jpg

Philippe Castella

Moins de graisse, plus de muscle:?tel est le mot d'ordre de la prochaine réforme militaire, sobrement appelée développement de l'armée (Deva). Hier, le projet passait l'examen du Conseil des Etats. Il y a apporté toute une série de retouches, sans en modifier l'esprit. Au vote final, les sénateurs ont adopté la réforme par 32 voix contre trois et une abstention. Le projet devra encore passer sous le feu du Conseil national, avant d'entrer en vigueur, en principe en 2017. En voici les grandes lignes.

CENT MILLE SOLDATS

L'armée suisse comptait encore 600 000 hommes...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an