Réservé aux abonnés

L'économie évite la pression des urnes

Economiesuisse avait été accusée de négliger l'initiative Weber. Elle se mobilise contre l'initiative de l'Asin. Les moyens engagés témoignent de son inquiétude.
06 août 2015, 09:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6021034

La communication joue un rôle toujours plus important dans les campagnes de votation. Economiesuisse, qui finance la campagne contre l'initiative de l'Asin sur les traités internationaux, a décidé d'utiliser les armes de son adversaire. On commence à voir dans la rue des affiches qui montrent une Dame Helvétie accablée par le poids que fait peser sur elle l'initiative.

Ce type de visuel est habituellement la marque de fabrique de l'Asin (Association pour une Suisse indépendante et neutre) ou de l'UDC, mais les milieux nationalistes n'ont pas le monopole des symboles suisses. "En les utilisa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois