Réservé aux abonnés

L'impact économique sera sévère

Le secrétariat d'Etat à l'économie livre une étude sur les effets de l'initiative Weber. Le scénario de base évoque une perte de 8600 emplois dans l'arc alpin.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6832260.jpg

Comment sera appliquée l'initiative Weber sur les résidences secondaires ? L'ordonnance adoptée l'été dernier par le Conseil fédéral n'aura qu'un temps. Elle doit être remplacée par une loi d'application qui permettra au Parlement de choisir l'interprétation qu'il veut donner au texte constitutionnel. Un avant-projet est attendu d'ici l'été. Le législateur pourra s'appuyer sur une expertise effectuée à la demande du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). Si la loi était calquée sur l'ordonnance actuellement en vigueur, a indiqué hier le Seco, les cantons de l'arc alpin perdraient quelque 8600...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois