L'occupation des locaux du PS a pris fin

Le secrétariat général du PS Suisse à Bâle a été libéré mercredi en début d'après-midi. Les locaux avaient été occupés pacifiquement durant 24 heures par des dizaines d'activistes du collectif des Sans-papiers des cantons de Vaud, Fribourg, Bâle, Berne et Zurich.
05 août 2015, 15:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
christian_levrat

Par cet acte, les occupants souhaitaient exposer les problèmes des personnes d'origine étrangère qu'ils défendent, a communiqué le PS mercredi.

Le collectif des Sans-papiers a pu constater, en discutant notamment avec le président du PS Christian Levrat, que ce parti ne pouvait pas prendre position sur le thème de la régularisation collective. «La politique de migration du PS s'aligne sur la majorité politique», écrit le collectif dans un communiqué. Levrat n'a pas apporté son soutien concret à la régularisation collective de la liste des 173 sans-papiers qui lui a été remise. La position du PS n'est pas claire.

Le collectif va participer aux futurs débats socialistes sur la politique migratoire, même si le PS ne s'engage pas concrètement pour les sans-papiers, «Nous considérons que nous avons déjà obtenu un petit succès, puisque le parti prend en charge les frais de transport engendrés par notre «visite» et qu'il va transmettre notre position au sein du parti», a conclu le collectif.

A la suite de ces discussions avec Christian Levrat, président du parti et Andy Tschümperlin, président du Groupe socialiste des Chambres fédérales, ainsi que d'autres parlementaires fédéraux socialistes, le groupe a mis fin à son occupation des locaux et a confirmé sa participation à un prochain séminaire de travail portant sur la question migratoire.