L'ONG UN Watch approuve le Parlement suisse qui s'oppose à la nomination de Ziegler

En déclarant la nomination de Jean Ziegler au comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU inadéquate, le Parlement suisse s'est trouvé un allié. L'ONG UN Watch approuve sa décision.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'ONG UN Watch, à l'origine de la fronde contre la candidature de Jean Ziegler au comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a applaudi la décision du Parlement.

L'ONG UN Watch, à l'origine de la fronde contre la candidature de Jean Ziegler au comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a applaudi la décision du Parlement. "C'est une victoire pour la réputation de la Suisse", a affirmé son directeur Hillel Neuer.

Dans un communiqué diffusé mardi soir, UN Watch "applaudit la décision du parlement suisse de déclarer inadéquate la nomination de Jean Ziegler - co-fondateur, co-directeur et récipiendaire en 2002 du Prix Mouammar Kadhafi pour les droits de l'homme".

Mardi, la commission de politique extérieure du Conseil national a jugé inadéquat le soutien du Conseil fédéral au sociologue genevois par 13 voix contre huit et trois abstentions. La commission n'a qu'une voix consultative et la candidature de Jean Ziegler sera examinée comme prévu la dernière semaine de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme en septembre à Genève.

"La déclaration du parlement suisse est une victoire pour la réputation de la Suisse, pour le bon sens et pour les opposants à toute dictature dans le monde", a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif d'UN Watch.

"Les victimes de Mouammar Kadhafi, Fidel Castro, Robert Mugabe et de l'organisation terroriste du Hezbollah que Ziegler a soutenues ont remporté une victoire morale", a-t-il ajouté. Pour UN Watch, des preuves ont été apportées par différents médias que M. Ziegler a bien soutenu la création du Prix Mouammar Kadhafi et qu'"il ment" en rejetant ces accusations, qualifiées par le professeur genevois de "calomnies".

Un Watch avait rendu publique la semaine dernière la lettre de soutien de la Suisse à la candidature de Jean Ziegler. Celui-ci garde toutes ses chances d'être élu pour un nouveau mandat de trois ans. Il a obtenu le soutien d'une soixantaine d'autres ONG et bénéficie d'un large appui des pays non alignés. Il a déjà occupé le poste d'expert au comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de 2008 à 2012, après avoir été rapporteur de l'ONU sur le droit à l'alimentation de 2000 à 2008.